Please reload

Posts Récents

SAFRAN A LA SALVETAT SUR AGOUT

December 13, 2018

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

SAFRAN A LA SALVETAT SUR AGOUT

December 13, 2018

LE SAFRAN A LA BOISSIERE DES FARGUETTES

 

Le safran est issu d'une plante que les jardiniers connaissent bien et qui n'est autre que le Crocus.

L'espèce produisant la savoureuse épice se nomme « Crocus sativus » et fleurit au début de l'automne, période à laquelle aura lieu la récolte de ses stigmates parfumés. Cette récolte quotidienne effectuée manuellement à partir du mois de septembre engendre un travail considérable plaçant le safran en tête des épices les plus chères au monde.

 

NOTRE AVENTURE DANS LA CULTURE DU SAFRAN

 

A l'occasion d'une foire gastronomique, nous avons rencontré des producteurs de safran dans le Tarn. Nous avons été invités sur leur propriété pour une journée découverte de la culture à la dégustation. Nous avons acheté nos premiers bulbes de safran.....

La plantation du safran s'effectue en été mais jamais après le 15 août car la floraison ne serait plus assurée.

Chaque bulbe va se multiplier et après 3 années, donner 4 autres bulbes au moins et ainsi agrandir la production.

Nous effectuons un désherbage manuel et régulier sans aucun traitement chimique.

 

RECOLTE

 

Chaque bulbe de safran produit entre 1 et 3 fleurs la première année, puis entre 3 et 10 fleurs les années suivantes.

Nous Récoltons les pistils chaque jour au petit matin ; pour cela, nous cueillons les fleurs à la base après l’évaporation de la rosée.

La récolte effectuée, un long travail délicat reste à faire. Nous écartons les corolles, saisissons minutieusement les 3 pistils et les coupons à l'aide d'un petit ciseau

 

 

SECHAGE

 

C'est une étape primordiale pour la saveur et la conservation de cette épice. Nous l'effectuons devant notre cheminée, le but étant de faire perdre au pistil 80 % de son poids en eau.

 

CONSERVATION

Nous conservons notre safran à l'abri de la lumière dans un récipient hermétique.

 

ENTRETIEN DE LA SAFRANIERE

 

Après l'hiver, le bulbe entre en dormance. Ses feuilles se fanent ; nous ne les coupons pas, elles permettent de constituer une réserve de nutriments.

Nous enrichissons le sol de fumier de cheval.

La neige qui recouvre parfois le sol ne nuit en rien, bien au contraire, l'évolution de nos bulbes ainsi enrichis en azote.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

LA BOISSIERE DES FARGUETTES

La Salvetat sur Agout- Location de vacances - Chambres & Villa

La Boissière

Lieu-dit Les Farguettes 
34330, La Salvetat sur Agout

Ch.denis@nordnet.fr

 Tel : 06.24.39.35.93

Ou : 06.09.06.05.99